Accueil | édito

Le coup de coeur artistique du mois...

27/11/2015

Se souvenir...

Qui ne se souvient pas d’un tonton, d’une tante, d’un parent à la langue bien pendue. Une personne dont on admire les gestes, le talent, la grandiloquence des expressions ou juste le silence qui seul inspire le respect. Un proche à qui l’on souhaite ressembler pour ce petit quelque chose qui fait qu’on l’aime et qu’on l’espère, parfois même sans avoir jamais osé lui dire. Celui-là dont on se dit de temps en temps qu’il en fait un peu beaucoup ou pas assez. Je suis certain que vous en connaissez, regardez bien autour de vous ! Pour ma part, j’ai déjà eu la chance d’en avoir plusieurs comme ceux-là dans ma vie…

Lorsque j’étais jeune, nous partions en vacances en tribu, cinq enfants et cinq parents. Parmi eux, des musiciens. Alors après le marché le matin, la plage l’après-midi, c’était direction un bar le soir pour entonner les chansons de Tonton Georges. Elevé à Brassens, je vous laisse imaginer l’éducation ! Mais bon ça fait travailler la mémoire de retenir les paroles et ça forge le caractère d’essuyer les comptoirs. De cette époque me restent toujours les textes et les ritournelles, dont je n’ai, pour certains, compris que bien plus tard le sens profond.

Très souvent j’écoute Brassens. Espiègle et coquin, il me fait croire qu’il suffit d’emmener une fille à La chasse aux papillons pour qu’immédiatement elle chavire dans mes bras. Avec les autres hommes, je « matte » la Brave Margot donner la gougoutte à son chat ou j’assiste à l’Hécatombe des pauvres gendarmes de Brive-la-Gaillarde. Rêveur, J’ai rendez-vous avec vous pour vous embrasser dans les parcs  comme Les amoureux des bancs publics. Mais malgré mes efforts, un Parapluie pour l’abriter de L’orage et quelques fleurs, Marinette m’a posé un lapin… Alexis HK c’est peut être aussi retrouvé comme moi le bec dans l’eau. Ce qui est certain, c’est qu’il viendra le 14 janvier vous chanter ces petites histoires pour vous faire rire au cours d’une belle soirée célébrant la joie d’être ensemble.

Parce que Brassens, c’est ça, la légèreté d’une turlurette à fredonner qui s’achève par la profondeur d’une morale de La Fontaine. Que ce soit sur le libertinage (A l’ombre des maris), la justice (Gare au gorille), la liberté (La mauvaise réputation), la rançon de la gloire (Trompette de la renommée) ou la bêtise (Quand on est con), il nous fait réfléchir le Tonton. Truculent, il fait jaillir en quelques mots et avec son accent rugueux des personnages réalistes et familiers qui décrivent avec malice, cruauté et ironie les dérives de nos comportements humains accompagnés de leurs dieux tutélaires.

C’est curieusement qu’il sait ranger son « insolence » pour parler d’amour véritable, sujet peut-être trop sérieux qui n’a besoin de rien, ni de marbre, ni de demande en mariage, mais juste de quelques attentions secrètement cachées dans des livres de cuisine. Et voilà, il vous fout la larme à l’œil.

Alors, avec le bagage d’une vie en poche et le sourire au coin des lèvres, Georges reprend ses airs de saltimbanque pour parler des choses tristes. Il nous fait croire au paradis musical du Vieux Léon, à la gaieté d’un lieu choisi pour y passer l’éternité (Supplique pour être enterré à la plage de Sète) et surtout nous invite à ne jamais oublier l’important : Les Copains d’abord, ceux dont jamais le trou dans l’eau ne se refermera, parce que tous, d’hier et d’aujourd’hui, resteront dans les mémoires, morts pour une idée, symbole d’une liberté menacée…

http://www.georges-brassens.com

Thomas FOX
Attaché au Service des Publics et à l'accueil des artistes
 

A NE PAS MANQUER > Alexis HK, Georges & Moi, jeudi 14 JAN. 2016 à 21h au Minotaure…

Tous les éditos

Rechercher

Ecrit par Edouard Clément - 14/05/2019

Que vive Notre-Dame de Paris !


Nous avons tous été sidérés et profondément tristes devant les images de l’incendie de la cathédrale de Paris le 15 avril 2019. Des flammes immenses jaillissant de la charpente de la nef et la flèche du transept qui tombe comme une torche géante en provoquant l’effondrement d’une partie de la voûte. Les pompiers de Paris semblaient minuscules en haut de leurs échelles tout comme leurs gerbes d’eau. Ils ont combattu toute la nuit.


Nous avons tous déjà vu ou visité Notre-Dame de Paris, comme des millions de touristes du monde entier. Elle est le symbole de Paris. Que nous soyo [...]

08/07/2019 Les bureaux de l'Hectare seront fermés du vendredi 26 juillet au lundi 26 août. Nous vous souhaitons un bel été et auront le plaisir de vous retrouver à la rentrée !
Fermeture estivale
//////////////////////////////////////////////////
07/09/2018 Abonnez-vous à la saison culturelle 18/19! Toute l'équipe de L'Hectare vous accueille au Minotaure du lundi au vendredi de 13h30 à 18h, et les 1er et 3ème samedis de chaque mois de 10h à 12h.
ABONNEZ-VOUS
//////////////////////////////////////////////////
13/12/2017 La billetterie du Minotaure est exceptionnellement fermée ces mercredi 13 et jeudi 14 décembre. Nous vous remercions de votre compréhension.
Fermeture exceptionnelle
//////////////////////////////////////////////////

Ateliers Cirque |
//////////////////////////////////////////////////
Bulletin Inscription Ateliers Cirque |
//////////////////////////////////////////////////
Programme AOSF 2019 |
//////////////////////////////////////////////////
Karaoke |
//////////////////////////////////////////////////
Mue |
//////////////////////////////////////////////////

[Dernières vidéos]
[Derniers extraits audios]

//////////////////////////////////////////////////